Les rois de la bordure !

En cette fin Avril, nous arrivons avec Fred le lundi en fin d’après midi pour 2 nuits. Nous passons beaucoup de temps à choisir notre coin car les herbiers sont de retour.
Les dernières sessions n’ayant pas été riches, nous décidons de changer de stratégie sur une constatation simple : la plupart des départs l’année dernière ont eu lieu sur des cannes isolées en bordure, vous savez la fameuse canne qu’on place à deux mètres du bord au cas où, en désespoir de cause…. et ben c’est celle qui prend le plus de poissons !

Face à ce constat, nous nous installons dans l’entrée et décidons d’aligner nos 6 lignes sur la bordure de droite. Il y a sous les nombreux arbres et buissons une bande de 3 mètres de large caillouteuse. Nous déposons les appâts avec la barque et effectuons un amorçage précis et léger sur chacun des spots. Rien dans la soirée. On rentre dans les tentes vers 1h00 du matin, le premier départ à lieu vers 1h30 sur ma canne qui a le plus de fil dans l’eau, je casse malheureusement dans le premier herbier. Second départ 2 minutes plus tard encore tanqué dans un herbier, je décroche le poisson… plus qu’une cartouche, je suis un peu dégouté. On se rallonge et bon signe Fred a une carpe qui saute sur son coup. Démarrage une heure plus tard, Fred sort une carpe de 8 Kg. Après la photo, on se recouche, Fred repart et laisse cette fois ci sa ligne dans un herbier. Ma dernière cartouche se déclenche quelques minutes plus tard, bien décidé à pas me faire niquer une fois de plus, je maintiens la canne le plus haut possible pour passer par dessus les herbiers, un beau combat s’en suit et je prend une carpe de 5 Kg à peine… oui mais c’est une commune, ceci expliquant mon mal de bras après la lutte ; j’adore ces poissons très dynamiques, c’est la première fois que j’en prend une dans l’étang. Fred de son côté aura un troisième départ : encore une casse dans un herbier, la poisse.

carpefred01.jpgcarpekris01.jpg

Le bilan de la nuit est bon au niveau des départs par contre nous sommes fatigués car impossible de dormir plus d’une heure d’affilé, mais bon çà fait parti du jeu. La journée se passe tranquillement, on trouve le temps de taquiner un peu le carnassier, j’en profite pour essayer par curiosité les petites Black Furry destinées à la truite, je prend un brochet de 40 cm et 3 mini perches qui n’ont vraiment pas froid aux yeux :-)

miniperche01.jpgbrochetkris01.jpg

Après midi sieste écourtée par 20 minutes de bip bip sur une canne de Fred, au bout du compte, une belle tanche d’environ 25 cm est prise au maïs. Le combat est inégal avec une canne à carpe mais cela fait toujours plaisir de prendre un si beau poisson.
tanchefred01.jpg
Le soir, Richard nous rejoint pour manger un bout avec nous. On se couche plus tôt ce soir là vers 22h30. A partir d’ 1h00, les départs vont s’enchainer de manière très régulière, un peu près un par heure. Nous en avons 5 mais nous ne prenons qu’une carpe chacun (12 Kg pour moi et une belle de 16 pour Fred). Les autres se détacheront dans les herbiers comme la nuit précédente.
carpekris02.jpgcarpefred03.jpg

J’ai vraiment une sale gueule sur cette photo. Pour ceux qui me connaissent pas, je précise que je ne consomme pas de substances illicites :-) C’est juste que j’étais vraiment en train de dormir profondément.

 

Au final, 11 départs, tous la nuit. Nous avons utilisés des appâts simples et variés (chenevis, maïs, tigers, tutti), tous sont partis au moins une fois comme quoi quand on pêche sur un lieu de passage, elles ne sont pas trop regardantes. Reste maintenant à corriger le taux d’échec. Plusieurs solutions :  augmenter la résistance des bas de ligne, prendre la barque à chaque départ… à voir. Prochaine session après la fraye.



crazymaneges |
yaici2ayoub |
le blog de Aude L |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | monjardin
| Echange Panini Elise
| Les créations de Maude et J...